Navigation – Plan du site

Tratado de la generosía de la nación irraelita

Manuscrito 2015 de la Biblioteca Universitaria de Salamanca, fol. 99vº-124vº
de Ignacio Ceballos Viro, Elena González-Blanco García et Carlos Sainz de la Maza Vicioso

Le Tratado de la generosía de la nación irraelita est une œuvre conservée dans un manuscrit du XVe siècle, le ms. 2015 de la Bibliothèque Universitaire de Salamanque, folios 99vº-124vº. Après la publication d'une transcription préliminaire  par Moshe Lazar (Sēfer Tešubāh [Book on Repentance]. A Ladino compendium of Jewish law and ethics (Culver City, Ca : Labyrinthos, 1993), nous présentons ici une édition rigoureuse du texte, accompagnée de notes et précédée d'une introduction qui présente le contexte dans lequel le texte s'inscrit.

Conçu comme un pamphlet à visée doctrinale, ce traité de Generosía a pour but de mettre en avant la condition supérieure du peuple juif au sein de l'histoire du Salut, et de montrer qu'en tant que peuple élu, il mérite les plus grands honneurs. Le texte s'inscrit dans un contexte de forte polémique religieuse, puisqu'avaient alors lieu de nombreuses persécutions de juifs dans différentes villes de la péninsule Ibérique ; il constitue ainsi une défense des judéo-convers et des honneurs qui auraient dû être les leurs au sein de l’Église.

Un des intérêts majeurs de Generosía réside dans les caractéristiques de son contenu : élaboré comme la compilation et le commentaire de différentes citations vétérotestamentaires, ce traité constitue un témoignage important de traduction biblique qui (selon notre étude) renvoie à une tradition indépendante dans l'ensemble des Bibles de cette période.  

Publié avec le concours de CLEA, (Université Paris-Sorbonne, EA 4083)

Informations

Collection :
Sources
Mots clés :
polémique religieuse, judéo-convers, traduction vernaculaire de la Bible, juifs
Palabras clave :
polémica religiosa, conversos, romanceamientos bíblicos, judíos
Index by keyword :
religious controversy, conversos, biblical vernacular translations, Jews
Mis en ligne en :
mars 2017

À propos des auteurs

  • Ignacio Ceballos Viro est professeur et chercheur à l'Université Camilo José Cela (Madrid). Il a auparavant travaillé au CSIC, à l'Université Complutense de Madrid et à l'Université Internationale de la Rioja. Sa recherche comporte trois axes : la littérature de tradition orale hispanique, et tout spécialement le romancero et les contes ; la littérature judéo-espagnole publiée par les Séfarades de l'Empire ottoman ; et la littérature infantile et son application didactique.

    Ignacio Ceballos Viro es profesor e investigador en la Universidad Camilo José Cela (Madrid). Con anterioridad trabajó en el Consejo Superior de Investigaciones Científicas, en la Universidad Complutense de Madrid y en la Universidad Internacional de La Rioja. Centra su investigación en tres ramas: la literatura de tradición oral hispánica, con especial énfasis en el romancero y la cuentística; la literatura en judeoespañol publicada por los sefardíes del Imperio Otomano; y la literatura infantil y su didáctica.
     
  • Elena Gónzalez-Blanco est professeur de Littérature du Moyen Âge et du Siècle d'Or à l'UNED. Ayant obtenu son diplôme de Docteur en littérature à l'Université Complutense de Madrid, elle est Licenciée en philologie hispanique et en philologie classique au sein de cette même Université, et elle a développé sa carrière d'enseignante et de chercheuse dans différentes universités et dans différents centres de recherche prestigieux (Harvard, CSIC, Université Alcalá de Henares). Elle consacre ses recherches à la littérature du Moyen Âge, tout particulièrement à la relation de cette dernière avec la littérature latine classique et médiévale, le tout dans une perspective comparée avec la littérature en langue vernaculaire et en Humanités numériques. Elle est en outre la directrice et la fondatrice du laboratoire d'innovations en Humanités numériques de l'UNED.

    Elena González-Blanco es profesora de Literatura Medieval y de los Siglos de Oro en la UNED. Doctora en Literatura por la Universidad Complutense de Madrid, es Licenciada en Filología Hispánica y en Filología Clásica por la misma universidad, y ha desarrollado su carrera docente e investigadora en varias universidades y centros de prestigio (Harvard, CSIC, Universidad de Alcalá de Henares). Centra sus líneas de investigación en literatura de la Edad Media, especialmente en su relación con la literatura latina clásica y medieval desde una perspectiva comparada con la literatura romance y en Humanidades Digitales. Es, además la directora y fundadora del Laboratorio de Innovación en Humanidades Digitales de la UNED.  
  • Carlos Sainz de la Maza a été diplômé Docteur en Philologie hispanique (Littérature) à l'Université Complutense de Madrid. Il a travaillé dans les universités de Pavie (Italie) et à la Complutense de Madrid, dans le département de Philologie espagnole II, où il est actuellement titulaire. Ses principales lignes de recherche incluent différents aspects de la culture et de la littérature médiévales péninsulaires : les romans de chevalerie, la littérature exemplaire et sapientiale, et tout particulièrement ce qui est en lien avec le contact ethnique et la polémique religieuse entre les juifs et les chrétiens, le phénomène judéo-convers et la production littéraire en langue vernaculaire des juifs espagnols.

    Carlos Sainz de la Maza Vicioso es doctor en Filología Hispánica (Literatura) por la Universidad Complutense de Madrid. Ha trabajado como docente en las universidades de Pavía (Italia) y Complutense de Madrid, en cuyo Departamento de Filología Española II es actualmente profesor titular. Sus líneas preferentes de investigación incluyen diversos aspectos de la cultura y literatura medievales peninsulares: narrativa caballeresca, literatura ejemplar y sapiencial y, muy especialmente, todo lo relacionado con el contacto étnico y la polémica religiosa entre judíos y cristianos, el fenómeno converso y la producción literaria en romance de los judíos españoles.