Navigation – Plan du site

Suma de Reyes du Despensero

Édition et présentation
de Jean-Pierre Jardin

 La Suma de reyes du grand dépensier de la reine Aliénor d’Aragon, première femme de Jean Ier de Castille, est une chronique générale abrégée rédigée entre 1402 et 1405 par un homme appartenant à la maison de l’infant Ferdinand, frère d’Henri III de Castille, qui a souhaité garder l’anonymat, ne dévoilant que son ancienne charge à la Cour, mais dont on peut supposer avec Diego Catalán qu’il est juif. Son texte est étonnant en soi, dans la mesure où il parvient à ménager la susceptibilité des pétristes en passant sous silence la guerre civile des années 1366-1369, tout en légitimant avec habileté la prise de pouvoir d’Henri II. L’histoire de sa diffusion, qui passe par la rédaction d’une version expurgée des éloges que l’original adressait à l’infant Ferdinand, par celle d’une refonte datable des années 1465-1468 et par celle d’une version actualisée au début du règne d’Isabelle (vers 1476) ne l’est pas moins. Un siècle après sa rédaction, cette pièce de l’historiographie trastamariste sera devenue un texte pétriste, utilisé par la famille Castilla pour réhabiliter leur ancêtre Pierre le Cruel. L’édition de Llaguno Amírola, de 1781, sur laquelle a longtemps reposé notre connaissance de l’ouvrage, est notoirement dépassée, et il était devenu nécessaire de lui substituer une édition critique plus fiable, qui prenne en compte la totalité des manuscrits conservés et soumette l’œuvre à un questionnement renouvelé.

Publié avec le concours d'AILP (GDRE 671, CNRS).

Couverture : Photographie du Tombeau d'Henri III, Capilla de los Reyes Nuevos, Cathédrale de Tolède.
Crédits : Chapitre primatial, Tolède.

Informations

Collection :
Sources
Éditeur :
CLEA (EA 4083)
Mots clés :
Abrégé, Castille, chronique, historiographie, pétrisme, résumé, somme, Trastamare
Palabras clave :
Abreviación, Castilla, crónica, historiografía, petrismo, suma, sumario, Trastámara
Mis en ligne en :
janvier 2013
Lieu d’édition :
Paris
Année de parution :
2012
Nombre de pages :
390 p.
Format :
21x29,7

À propos de l’auteur

  • Jean-Pierre JARDIN, ancien élève de l’ENS Fontenay / Saint-Cloud et ancien membre de la Casa de Velázquez (Madrid), est professeur de littérature et de civilisation de l’Espagne médiévale à l’université Sorbonne Nouvelle, où il dirige le Centre de Recherches sur l’Espagne Médiévale (CREM). Ses travaux portent essentiellement sur l’historiographie castillane des XIVe et XVe siècles. Il est membre du comité de lecture et du comité éditorial des Cahiers d’Études Hispaniques Médiévales (ENS Lyon) et de la revue électronique e-Spania (Paris Sorbonne).   

    Jean-Pierre JARDIN, ex-alumno de la ENS de Fontenay / Saint-Cloud y ex-pensionista de la Casa de Velázquez (Madrid), es catedrático de literatura y civilización de la España medieval en la Universidad Sorbonne Nouvelle, donde dirige el Centro de Investigaciones sobre la España Medieval (CREM). Sus trabajos tienen por objeto principal la historiografía castellana de los siglos XIV y XV. Forma parte de los comités de lectura y comités editoriales de los Cahiers d’Études Hispaniques Médiévales (ENS Lyon) y de la revista electrónica e-Spania (Paris Sorbonne).