Navigation – Plan du site

Del peccato alessandrino

Realtà e limiti della maestría ‎di un autore e di un personaggio ‎(Libro de Alexandre)
de Marta Materni

Au cours des quinze dernières années, en particulier après la monographie et les nombreuses études d'Amaia Arizaleta, on a assisté à la prolifération de travaux portant sur l’emblème du monde des lettres castillanes du début du XIIIsiècle : le Livre d'Alexandre. À la lumière des travaux les plus récents, cet ouvrage – qui s'appuie sur les possibilités offertes par une monographie tout en proposant une série de questions nouvelles – s'attache à présenter une vision actualisée du poème. 
Face aux interprétations récentes, fortement centrées sur l'aspect politique et en particulier courtisan de l'œuvre, l'auteur adopte un point de vue strictement littéraire : un voyage à travers les mots du texte avec un regard porté sur d’autres textes, notamment français, un voyage articulé autour de deux termes clés présents dès le prologue – maestría et pecado – avec leurs nombreuses nuances, afin d'inscrire le poème castillan dans le cadre plus vaste de la culture européenne.

Publié avec le concours de l'Université Paris-Sorbonne (Conseil scientifique, École doctorale IV et CLEA, EA 4083).

Couverture : Histoire ancienne jusqu'à César (ca 1260-1270), ms. 0562, fol. 166.
Crédits : Bibliothèque municipale de Dijon.

Informations

Collection :
Études
Éditeur :
CLEA (EA 4083)
Mots clés :
métier de clergie, Alexandre le Grand, Livre d'Alexandre, romans antiques français, Roman d'Alexandre, enciclopédisme, specula principis, littérature sapientiale, connaissances universitaires, cours castillane
Palabras clave :
Alejandro Magno, Libro de Alexandre, mester de clerecìa, romans antiques franceses, romans alejandrinos, enciclopedismo, specula principis, literatura sapiencial, conocimientos universitarios, corte castellana
Mis en ligne en :
mars 2013
Lieu d’édition :
Paris
Année de parution :
2013
Nombre de pages :
316 p.
Format :
21x29,7

À propos de l’auteur

  • Marta Materni est titulaire d’une licence et d’un master en Histoire médiévale et moderne (Attività scientifiche di Gerberto d'Aurillac, publié en 2007 et The Viterban Studium of the XVIth Century : An Education Experiment of the Italian Renaissance, publié en 2011) ainsi que d’un doctorat en philologie romane portant sur la littérature espagnole médiévale, et en particulier sur le Livre d’Alexandre.

Elle s’intéresse aux thématiques liées à la diffusion des savoirs et aux relations entre l’Espagne, la France et l’Italie, tant d'un point de vue historique que littéraire.  

    Marta Materni ha dapprima conseguito una laurea triennale in Scienze Storiche-curriculum medievale (con una tesi pubblicata nel 2007 con il titolo di Attività scientifiche di Gerberto d'Aurillac) e una laurea specialistica in Studi sulle civiltà e le culture del Medioevo (con la tesi The Viterban Studium of the XVIth Century: An Education Experiment of the Italian Renaissance, pubblicata nel 2011). Successivamente si è dedicata alla filologia romanza, e ha ottenuto un dottorato in Letteratura e filologia romanza presso l'Università "La Sapienza" di Roma sul Libro de Alexandre.
Si è interessata soprattutto a tematiche legate alla diffusione dei saperi e alle relazioni tra il mondo culturale spagnolo e quello francese e italiano, sia da un punto di vista storico che letterario.  

    Marta Materni se graduó en Historia medieval y moderna (Licencia italiana de tres años: ttività scientifiche di Gerberto d'Aurillac, publicada en 2007; licencia italiana de especialización: The Viterban Studium of the XVIth Century: An Education Experiment of the Italian Renaissance, publicada en 2011) y después obtuvo un Doctorado en Filología Románica centrado en la literatura española medieval y en particular en el Libro de Alexandre.

Sus trabajos giran principalmente en torno a la cuestión de la difusión de los saberes durante la época medieval y a las relaciones históricas y literarias entre el mundo español y los mundos francés e italiano.