Navigation – Plan du site

Crónica de Castilla

Édition et présentation
de Patricia Rochwert-Zuili

Cet ouvrage constitue la première édition d’une version complète de la Chronique de Castille. Peu étudiée et n’ayant fait l’objet que d’éditions partielles, la Chronique de Castille a pourtant connu au Moyen Âge un succès et une postérité considérables.
Composée à l’aube du XIVe siècle, l’œuvre fut presque aussitôt traduite en galicien et choisie par le comte portugais Pierre de Barcelos comme principale source du Livre des lignages (1343) et de la Chronique de 1344. Elle fut aussi une référence privilégiée pour les historiographes castillans jusqu’au début du XVIe siècle. Un tel succès s’explique sans doute par la large place qu’occupe, dans le texte, le récit de la vie de celui qui fut et demeure le seul héros de la Castille : Rodrigue Diaz de Vivar, dit le Cid. La chronique prend ainsi les traits d’un roman où se déploie tout l’éclat d’une royauté chevaleresque.
Élaborée à partir de deux manuscrits de la tradition (le manuscrit Esp. 12 de la Bibliothèque Nationale de France et le manuscrit X-I-11 de la Bibliothèque de l’Escurial), l’édition est précédée d’une présentation de l’œuvre où l’auteur montre que la Chronique de Castille fut sans doute composée à l’initiative de Marie de Molina et qu’elle fut destinée à célébrer l’alliance que la régente avait scellée avec les chevaliers et les bons-hommes des villes pour conforter son fils sur le trône.

Publié avec le concours de l’Université Paris-Sorbonne (École doctorale IV et CLEA, EA 4083).

Couverture : Antonio GISBERT, Jura de Fernando IV en las cortes de Valladolid, 1863.
Crédits : Archivo del Congreso de los Diputados, Madrid.  

Informations

Collection :
Sources
Éditeur :
SEMH-Sorbonne - CLEA (EA 4083)
Mots clés :
Moyen Age, Histoire d'Espagne, Marie de Molina, Ferdinand IV, Tierra de Campos, chevalerie, historiographie castillane, le Cid, royauté, Castille
Palabras clave :
Castilla, Edad Media, Historia de España, María de Molina, Fernando IV, Terre de Campos, caballería, historiografía castellana, el Cid, la realeza
Mis en ligne en :
avril 2010
Lieu d’édition :
Paris
Année de parution :
2010
Nombre de pages :
388 p.
Format :
21x29,7

À propos de l’auteur

  • Professeur à l'Université d'Artois, Patricia Rochwert-Zuili dirige la collection « Sources » des Livres d’e-Spania, dont elle est responsable d’édition. Elle est aussi membre du conseil de rédaction et du comité de lecture de la revue e-Spania ainsi que membre du conseil de rédaction des Cahiers d’études hispaniques médiévales.
    Auteur de plusieurs travaux sur l’historiographie royale castillane des XIIIe et XIVe siècles, elle s’intéresse tout particulièrement à l’influence qu’exerça la reine et régente Marie de Molina sur la production culturelle des règnes de Sanche IV (1284-1295), de Ferdinand IV (1295-1312) et d’Alphonse XI (1312-1350).

    Catedrática de la Universidad de Artois, Patricia Rochwert-Zuili dirige la colección « Fuentes » de los Libros de e-Spania, de los que es también responsable de edición. Es miembro del consejo de redacción y del comité de lectura de la revista e-Spania así como miembro del consejo de redacción de los Cahiers d’études hispaniques médiévales.
    Autora de varios estudios sobre la historiografía real castellana de los siglos XIII y XIV, se interesa en particular por la influencia que ejerció la reina y regente María de Molina en la producción cultural de los reinados de Sancho IV (1284-1295), Fernando IV (1295-1312) y Alfonso XI (1312-1350).