Navigation – Plan du site

Alphonse X le Sage Deuxième partie

Traduction critique de la Segunda partida
Sous la direction de Georges Martin

Postérieures aux Constitutions de Melfi de l’empereur Frédéric II, mais incomparablement plus ambitieuses par leur contenu, les Sept parties d’Alphonse X le Sage, dont la première rédaction fut achevée en 1265, constituent le plus grand et l’un des tout premiers codes de droit royal territorial de l’Occident médiéval. Leur influence fut considérable : les Rois Catholiques et Charles Quint en firent un texte de référence pour la construction de l’État moderne en Espagne et au XIXe siècle encore leur impact sera capital sur les constitutions des nations indépendantes d’Amérique latine.
La deuxième de ces Sept parties forme un important traité de droit et de philosophie politiques qui compta parmi les sources de Raymond Lulle, Thomas d’Aquin, Brunetto Latini, Dante et d’autres nombreux penseurs et légistes.
La Deuxième partie n’a jamais été traduite en français. Elle compte 31 titres dont 21 ont été traduits à ce jour par l’équipe de traducteurs.
Au cours des deux années à venir, l’entreprise collective de traduction sera poursuivie et les lois et les titres traduits seront mis en ligne au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Au terme de cette période, l’ensemble sera harmonisé et complété par une étude de l’œuvre. 

Publié avec le concours d’AILP (GDRE 671, CNRS).
Lancé dans le cadre du CPER « Droit royal castillan du XIIIe siècle » avec le concours de la Région Rhône-Alpes, de l’ENS-LSH et du SIREM (GDR 2378 du CNRS).

Couverture : Manuscrit Français 164, f° 219, Salomon et Justice. 
Crédits : Bibliothèque nationale de France, Paris.

 

Informations

Collection :
Travaux en cours
Éditeur :
SEMH-Sorbonne - CLEA (EA 4083)
Mis en ligne en :
février 2010
Lieu d’édition :
Paris
Année de parution :
2010
Format :
21x29,7

À propos de l’auteur

  • Directeur d'e-Spania et des Livres d'e-Spania, Georges Martin est professeur de littérature et de civilisation de l'Espagne médiévale à l'Université Paris-Sorbonne. Auteur de nombreux ouvrages et études sur l'historiographie royale, la pensée politique et les femmes de pouvoir, il dirige le Séminaire d'Études Médiévales Hispaniques de Paris-Sorbonne et le Groupement de Recherche Européen «Approche interdisciplinaire des logiques de pouvoir dans les sociétés ibériques médiévales». Georges Martin est l'auteur des dernières traductions françaises du Cantar de Mio Cid (Aubier, 1996) et du Cantar de Rodrigo (Flammarion, 2005).

    Director de e-Spania y de Los Libros de e-Spania, Georges Martin est catedrático de literatura y civilización españolas medievales en la Universidad París-Sorbona. Autor de numerosos libros y estudios sobre la historiografía medieval, el pensamiento político y las mujeres de poder, dirige el Seminario de Estudios Medievales Hispánicos de París-Sorbona y el Grupo de investigación europeo AILP («Aproximación interdisciplinar a las lógicas de poder en las sociedades ibéricas medievales», CNRS). Georges Martin es el autor de las últimas traducciones francesas del Cantar de Mio Cid (Aubier, 1996) y del Cantar de Rodrigo (Flammarion, 2005).